Ads

Civilisation du XVIIIème siècle


La caractéristique historique du siècle :

Les évènements qui délimitent le siècle des lumières sont :

1-      La mort de Louis XIV en 1715.
2-      Le coup d’Etat perpétré par Napoléon Bonaparte en 1799, annonciateur de l’empire.

Entre ces deux extrêmes, le siècle se décompose en plusieurs temps 

Les causes de la Révolution française:

1-      La Régence :

La mort de Louis XIV provoque immédiatement des difficultés politiques. Louis XV n’ayant que cinq ans. Le testament prévoyait un conseil de Régence, présidait par Philippe d’Orléans, mais confiait les pouvoirs essentiels au duc de la Maine. Philippe d’Orléans s’entendit avec le Parlement de Paris et la Haute Noblesse pour faire annuler ce testament et imposait sa seule autorité. La crise financière était aigue, les caisses de l’Etat vides et les dettes publiques énormes. Pendant de longues années, Louis XIV avait imposé son autorité et ses décisions. Les années qui suivent sa disparition ont témoigné d’une orientation opposée à la sienne.

La politique du régent était une réaction nette contre la politique antérieure, il s’appuya sur la haute Noblesse et le parlement - auparavant, écarté du pouvoir – et s’entendit avec l’Angleterre que Louis XIV avait détestée.

A la cour et dans la haute socié, l’austérité des mœurs fut remplie par un libertinage affiché dont le duc d’Orléans donne l’exemple. Pour parer à la crise financière, il eut recours à un banquier écossais, John Law qui fondait son système sur la nécessité d’une abondante circulation de monnaie : papier émis des papiers de banque au nom de l’Etat. Il voulait ainsi rembourser les dettes publiques et réorganiser le budget.

Ce changement politique fut de très courte durée et en revient à l’absolutisme : Les conseils formés de grands seigneurs se révélèrent incompétent et furent supprimés. Très tôt aussi et à cause de la spéculation rapide et excessive des inquiétudes ont été provoquées. Les actionnaires demandèrent le remboursement et ce fut la banqueroute et la ruine de Law qui s’est enfui à Bruxelles.



Conclusion :

Cette période a annoncé le redressement économique de la France. La classe des paysans s’est enrichie et une nouvelle classe de Chef D’entreprise est née.



2-      Le règne de Louis XV

En 1723, Louis XV a atteint sa treizième année et est proclamé majeur. A la mort du duc d’Orléans, l’évêque de Fréjus, Fleury, Précepteur du jeune roi, est nommé ministre et garda jusqu'à sa mort en 1743 la complète confiance de Louis XV.

Fleury adopta une politique d’apaisement et d’équilibre dans tous les domaines.

Le développement économique fut encouragé et le commerce maritime et les ports de Bordeaux, de Nantes et de Marseille connurent une grande prospérité.

Après la mort de Fleury, Louis XV décide de ne plus avoir de premier ministre et s’occuper lui-même de l’Etat. Il est fort, intelligent et très audacieux mais il est par tempérament et par éducation indifférent et blasé (quelqu’un qui se fatigue facilement).

Les difficultés financières étaient aigues et le ministre Machault d’Arnoville entreprit de remettre en ordre les caisses publiques en s’attaquant aux privilèges du clergé et de la noblesse. Il fit le projet d’un impôt du vingtième sur les revenues de tous. Néanmoins, la résistance du Parlement et du clergé fut très vive et le roi finit par céder aux pressions et ruina l’essentiel de la Réforme. C’est la politique intérieure de la monarchie et la vie privée du roi qui provoquèrent le mécontent général. Les dernières années du règne furent pénibles et précipitèrent le déclin de la monarchie:-

·         Rébellion des Parlements.
·         Echec de la Réforme.
·         Heurts entre les ministres nommés selon la caprice du roi qui a trouvé la mort en Avril 1774.

3-      Règne de Louis XVI (1774-1792)

Lors de son intronisation, Louis XVI avait 20 ans et était l’époux de Marie-Antoinette, physiquement très puissant- Louis XVI était maladroit, timide, hésitant, il aimait plus la chasse que la vie politique.

Une tentative de redressement économique a été entreprise par le contrôleur général des finances Turgot qui a essayé de réduire les dépenses sur tous celles de la cour et remplacer tous les impôts par une contribution unique dite la subvention territoriale à laquelle serait soumis tous les propriétaires. Il établit la libre circulation des gains, abolissant les absurdes douanes intérieurs. Toutefois, les courtisans se dressèrent contre Turgot el la reine se plaignit des économies qui la gênées. Le roi n’a pas eu le courage de tenir tête à son entourage et à la reine et lui ordonna d’abandonner ses fonctions. Necker, banquier genevois resté à Paris, est connu par sa grande compétence financière, fut appelé à réorganiser le budget. Malheureusement, il ne réalisa que très partiellement les économies indispensables et se heurta comme Turgot à l’égoïsme obstiné des privilèges et à la faiblesse de Louis XVI. Il dû démissionner en1781. C’est la fin des tentatives des réformes. La lutte est devenue aigue et le roi s’est trouvé contraint de convoquer les Etats généraux pour le premier mai 1789.

4-      La Révolution française (les conséquences de la Révolution française)

Les trois ordres ‟Noblesse, Clergé, Tiers d’Etat” entrèrent en conflit aussitôt. Le tiers d’Etat se déclara Assemblée Nationale et proclama sa souveraineté en matière d’impôt. Le roi essaye en vain de préserver son autorité et ordonne à l’ensemble de noblesse et du clergé de siéger auprès du tiers Etat à cette assemblée, pourtant la lutte se poursuit entre la cour et les représentants de la nation, les manifestations populaires se multiplient et une milice nationale de 12 mille hommes est formée.

Le 14 juillet 1789, la foule prend d’assaut la forteresse, prison de la Bastille, symbole des injustices et des abus du régime. Le roi cède et accepte le faite accompli. Le 4 août, dans un élan d’enthousiasme sans précédant, l’Assemblée décide de supprimer les privilèges des seigneurs et les redevances de toutes sortes. Elle proclamait l’égalité de tous devant la loi. Le 26 août, la déclaration de droits de l’Homme ratifie cette révolution sociale et juridique et recommence à parler de la Constitution. En 1792, l’Assemblée vote la suspension du roi et décide que le peuple entier élira une nouvelle Assemblée constituante (la Convention) marquant la fin de la monarchie constitutionnelle et l’instauration d’un nouveau régime. LA Convention vota, à l’unanimité, l’abolition de la royauté et en septembre 1792, la république fut proclamée.

Au cours de cette phase, les condamnations à mort furent multipliées et une politique de christianisation fut appliquée. En 1799, Napoléon Bonaparte, par coup d’Etat, a instauré le consulat. C’est  Bonaparte qui décide de la guerre et de la paix, qui choisit les ministres et qui nomme les fonctionnaires, il réorganise les finances et la justice et établit de bon rapport entre l’église et l’Etat.

En 1802, il fut proclamé consulaire après un référendum et devient empereur des français.  

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.

Ads